Collectif TGV

05 octobre 2020

Pourquoi ce collectif?

En 1995 une société de Nancy obtient l'autorisation d'ouvrir et d'exploiter une carrière à Germiny, sur un terrain privé au lieu dit "Chauffour" jusqu'en 2025. A l'époque, suite à l'intervention des habitants du village de Germiny qui se demandaient pourquoi ne pas faire cette carrière sur un terrain communal, un hydrogéologue est nommé afin d'évaluer la demande d'ouverture de carrière et sa pertinence sur ce lieu. Il précise à ce moment qu'il n'est absolument pas possible d'exploiter le lieu dit "le Vabois" voisin au Chauffour. 

Désormais, cette carrière qui a vu le jour au Chauffour est  très peu exploitée, malgré qu'il reste plus de la moitié de la surface extractable. Le carrier a expliqué que le gisement serait de piètre qualité et qu'il est donc inutile de continuer l'exploitation. 

La société fait donc le choix de présenter un nouveau projet de carrière sur Germiny, en particulier au niveau du lieu dit "Le Vabois" sur 25 hectares et au niveau du lieu dit "Bois des Clairs Chênes" de la comune voisine de Thuilley aux Groseilles, sur 15 hectares, soit au total environ 40 hectares. Ce projet jouxte le périmètre de protection rapproché du captage d'eau, couvre une partie du périmètre de protection éloigné de ce même captage et se situe entièrement dans une forêt "ancienne", au coeur d'un grand ensemble de nature ordinaire ou de milieu forestier de 3000 hectares" (SCOT Sud 54 - Trame verte et bleue). 

Après une brève présentation du projet par les responsables de la société lors du conseil municipal, des promesses de convention de fortage sont signées en 2012 à Germiny et Thuilley aux Groseilles. 

Une enquête publique est lancée du 14 décembre 2015 au 15 janvier 2016. 

Un grand nombre d'habitants des villages de Thuilley aux Groseilles et Germiny ont pris à coeur de défendre leur alimentation en eau et leur forêt et se sont donc réunis en collectif afin de s'opposer à ce projet. Le collectif demande et obtient alors une prolongation de 15 jours de l'enquête publique. 

Le conseil municipal de Germiny vote un avis favorable à l'ouverture de cette carrière, mais de son côté, après étude du dossier, le conseil municipal de Thuilley aux Groseilles prend conscience de la dangerosité de ce projet vis à vis du captage en eau potable alimentant la comune (la nappe aquifère est située directement sous le site envisagé), ainsi que l'énorme impact qu'aurait l'ouverture de cette carrière sur le milieu naturel riche en biodiversité. Le conseil municipal délibère alors et vote "NON"! 

Le commissaire enquêteur rend un avis favorable avec réserve le 11 mars 2016. Sur demande insistante du collectif, soutenu par la CLCV du bassin de Neuves Maisons, le Préfet organise une première réunion rassemblant toutes les parties concernés en Préfecture le 15 avril 2016.  

D'autres rencontres ont eu lieu par la suite, à l'issue desquelles une demande de modifications du projet a été émise par la Préfecture, notamment concernant: 

- le tracé du chemin d'accès jugé dangereux; 

- la réalisation d'une nouvelle étude hydrogéologique

- il est demandé aussi aux services territoriaux et nationaux d'évaluer l'impact de la nouvelle carrière sur l'environnement. 

Depuis, en peu de mots, ces modifications ont été insérées dans le nouveau projet de carrière, une qutre enquête publique a été réalisée et un nouveau commissaire enquêteur un rendu un avis favorable au projet.  Nous sommes désormais dans l'attente d'une décision du Préfet. 

Posté par Collectiftgv à 17:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Presse de Février 2020: Une nouvelle carrière sur Thuilley/Germiny/Viterne ?

PoilAGratter

 

Article paru dans le journal "Le Poil à Gratter" de Février 2020

Posté par Collectiftgv à 16:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]